Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Voir les textes du jour
 
Document Actions

Présentation patrimoniale du site

 

  Un vaisseau de lumière

Passée la porte, que voyons-nous ici ? De toute évidence, une architecture remarquable, puisque nous sommes dans la première église qui s’exprime selon le nouvel art qui naît au XIIe siècle, qu’on appellera gothique. Nous contemplons encore un lieu très chargé d’histoire, où nombre de rois ont été enterrés, mais qui est aussi quotidiennement un lieu de prière : abbaye puis communauté paroissiale.

Mais au-delà, un étonnement nous saisit, qui suscite une admiration profonde, un cadeau immédiatement offert : la clarté est telle qu’elle nous fait pressentir la lumière de Dieu. Elle nous renvoie à l’intuition extraordinaire de Jean : «Dieu est Lumière» (1Jn 1, 5). Dieu nous fait un clin d’œil.
La longue nef, par son plan, rappelle la croix du Christ. Dès les premiers pas dans la nef, on se sent aspiré vers le haut, grâce aux centaines de colonnettes qui constituent l’ossature des piliers. Ce réseau graphique vertical dirige notre regard du sol vers la naissance des voûtes, symbole du divin.
Exception faite de ses deux extrémités, le bâtiment visible aujourd’hui a été édifié au temps de Saint-Louis de 1231 à 1281.
En cinquante ans, plusieurs architectes, dont le célèbre Pierre de Montreuil, ont créé une des réalisations majeures de l’art gothique alors à son apogée.
(Extraits de Saint-Denis, un prêtre raconte sa cathédrale, père Bernard-Jean Berger, Éditions de l’Atelier, 1999)


 

. Un lieu de pèlerinage sur le tombeau de Denis et ses compagnons
Madame Catulla, qui fit don d'une sépulture à St Denis et ses compagnons Rustique et Eleuthère, ne se doutait sans doute pas de l'immense mouvement que sa générosité a entraîné. Ste Geneviève dès le 3° siècle, y fait construire une petite chapelle pour permettre aux pèlerins de vénérer dignement les restes des martyrs
Sur cette chapelle, une basilique s'édifie dès l'époque carolingienne… Le peuple des pèlerins peut alors circuler et découvrir le tombeau des saints martyrs à travers des fenêtres d'une galerie encore visible aujourd'hui. Les rois viennent se faire inhumer auprès du martyr… Ainsi que tous ceux qui ont quelque responsabilité dans le royaume… Mais les fouilles récentes ont permis de découvrir que le peuple se faisait inhumer au plus près de la basilique dont les abords étaient devenus un immense cimetière.
Suger au 12° 13° siècle transforme l'édifice en sorte que les pèlerins puissent vénérer les saints martyrs dans un écrin de lumière. Le Chœur gothique aux fines colonnades, et aux vitraux exceptionnels permet à celles et ceux qui font la démarche, de se laisser toucher par la grâce de la Lumière de Dieu, dans le sillage du témoignage de foi des fondateurs.
Aujourd'hui, l'édifice devenu cathédrale reçoit des foules nombreuses d'Ile de France lors de la fête de Saint Denis le 9 Octobre de chaque année. L'Evêque et son presbyterium remplissent le chœur de belle façon. Des diocèses étrangers, viennent également en pèlerinage.
 

 

En savoir plus....

La Basilique Saint-Denis (PDF)